Le plus long retour à la maison

Vendredi, jour où l’on rentre chez sois d’une semaine passée à Liège. La semaine était bien, les examens se sont bien passés, mais par contre le retour…

Voilà une heure que nous sommes partis de Liège. En temps normal nous aurions dû avoir fait 2/3 du trajet, mais aujourd’hui les choses sont différentes. Nous n’avons même pas fait  1/3 du voyage et nous sommes bloqués sur l’autoroute. Plus rien ne bouge. Tout le monde est à l’arrêt. Pourquoi tout ça? Disons qu’il a un petit peu neige aujourd’hui et il faut croire qu’un camion a décidé d’imiter celui qui se trouve actuellement sur la voir d’à côté.

IMG_1179

Enfin bref, nous sommes complètement coincés et certainement pas prêt d’avancer ne serait-ce que de deux mètres. Et une fois que ça avance, un peut, toutes les voitures patinent. Les camions ne tentent même plus d’avancer. Arriver a-t-on un jour…?
Dommage que nous n’avons pas les chaînes sur nous, mais au moins nous avons la tactique: lâcher l’embreillage sans me mettre les gaz, c’est la technique miracle. Là où tout le monde glisse et pousse, nous passons comme si de rien était.

Et comme François vient de dire à l’instant: “règle de conduite élémentaire: ne jamais s’arrêter” et ça marche.

Bon voilà nous avançons un peu. Parti à 13h nous aurions du être à la maison, mais nous somme toujours qu’à 1/3. Il est 14h50, prochain message: quand on arrivera.

2 réflexions au sujet de “Le plus long retour à la maison”

  1. C’est l’effet de la neige Louis. Et j’imagine que la c’est en Belgique et que beaucoup de voiture ne sont pas équipées de pneus hiver, de plus beaucoup de gens ne savent pas comment rouler sur la neige. Il leur faudrait des stages de formation pour leur apprendre, parce que la plupart des ralentissement ou accident sur la route sont dû a la peur des gens de rouler sur une telle surface et non pas parce qu’il y a trop de neige.
    Bonne chance dans les bouchons, parce que c’est vraiment chiant. 😛

    • Ouais, tu n’as pas tord. On en a vu je ne sais combien qui accéléraient désespérément en patinant.
      D’ailleurs on a vu tout et n’importe quoi… (voir dernière publication)
      Mais voila, j’ai réussi à arriver à destination. 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :