Un peu de nature…

Ce midi des oiseaux étaient en train de s’amuser dans l’arbre juste devant la fenêtre du salon.

Moment parfait pour les prendre en photo. Après tout ils ne nous voient pas de l’autre coté de la vitre.

Puis en ce temps de crise, ça amènera un peu de nature dans vos maisons 😉

Bon courage 😊

Visite du Fort de Guentrange

Caché dans une belle nature luxuriante…

…dans les alentours de Thionville, se trouve le fort de Guentrange.

Nous y étions allés le 16 novembre avec Anthony pour le visiter. Une fois arrivés sur place, nous nous étions rendu compte que ça allait être difficile d’y entrer, car il était “habité” par une association qui le maintenait en état et les visites ne se faisaient qu’en été. Du coup nous avions décidé de le visiter de l’extérieur.

Rien que l’extérieur était déjà bien sympa a visiter. On avait déjà accès à quelques tourelles. Puis il y avait des genres de tranchées.

C’était déjà pas mal. Puis en réalisant le tour, nous sommes tombés sur une personne qui s’y baladait également. Il nous a engagé la conversation et il s’avérait qu’il faisait partie de l’association qui maintenait le fort.

Il nous aura quelque peu expliqué la situation du fort durant la guerre et montré quelques éléments extérieur que nous n’avions pas encore vu lors de notre balade.

Comme par exemple ce canon de tourelle explosé par les Américains afin d’éviter que quiconque reprenne possession du fort.

Puis une fois de retour devant l’entrée principale du fort, il nous proposa de revenir après le repas de midi et il nous ferait visiter l’intérieur des murs.

Evidemment nous ne pouvions pas refuser l’invitation. Et donc l’après-midi nous visitions l’intérieur des lieux.

Bon pour ma part ceci est la seul image que j’ai fait de l’intérieur car trop occupé à écouter les histoires de notre guide. Cette image montre la salle des groupes électrogènes qui permettaient de maintenir le fort alimenté en électricité durant 3 mois de siège s’il devait être coupé du réseau rurale.

Si vous êtes de passage dans le coin en été, je vous recommande d’aller visiter les lieux. Ça en vaut la peine.

Balade dans la forêt noir (partie 2/2)

Ceci est la seconde partie de notre aventure en forêt noir, si vous avez manqué la première partie, je vous invite à la voir avant.

Le lendemain matin, nous nous avons refait un super petit déjeuner au lit avant de retourner faire une seconde balade cette fois-ci au bord de l’eau.

Le tout dans un paysage vraiment joli qui nous aura accompagné pratiquement tout au long de la balade.

Puis à un moment au loin j’avais repéré un ancien pont. Evidemment il fallu aller le traverser…

Dommage et heureusement qu’il n’était plus en entier, ça rendait la chose plus sympa.
Rebaptisé, le pont du suicide par moi-même, j’alla jusqu’au bout. C’était bien amusant le fait d’arriver au bout. Ça bougeait dans tous les sens sous mon poids.

Puis vers la fin de notre balade, il ne nous restait plus qu’à suivre ce chemin pour revenir a la voiture.

Après cette dernière balade, nous sommes allés mangé à notre restaurant préféré à Fribourg avant de prendre la route pour renter à la maison. Car le dimanche nous étions attendus pour aller manger chez maman et Nina devait reprendre son train pour retourner à son logement étudiant.

Et c’est ainsi que s’achève notre petit weekend prolongé, donc on a bien profité.

Balade dans la forêt noir (partie 1/2)

Le premier novembre, c’est jour férié. Du coup, il fallait en profiter.

La veille avec Nina on a pris direction Fribourg en Allemagne. Là nous avons notre petit coin réservé pour y garer notre voiture en pleine forêt, loin de toute civilisation. A cet endroit nous avons campé dans la voiture.

Le vendredi matin, en nous réveillant, nous avons réalisé ce qui s’appelle “un vrai petit déjeuner dans le lit”. Pour ceux qui ne le savent pas encore. Quand nous partons ainsi à deux, nous baissons toujours les sièges arrières pour y installer un lit. Puis dans le coffre nous avons installé une planche qui nous sers de rangement et de table et nous dormons en dessous. Et du coup pour cette histoire de vrai petit déjeuner au lit, nous avons carrément cuisiné au lit, afin d’y manger sans jamais quitter la chaleur de celui-ci.

Après nous avoir bien rempli l’estomac, nous avons entamé notre première balade du weekend.

Une longue, mais assez chouette balade où l’on était pratiquement toujours entouré de forêt et de milliers de champignons de toute sortes et taille.

On est tombé à un moment sur cette curiosité…
Une personne avait empilé des rondins de bois, mais visiblement à du les oublier depuis un bon moment. Du coup le bois à commencé à moisir. Puis sur le dessus il y a de nouveaux sapins qui ont commencé à pousser. On trouvait ça fort joli et original comme mise en scène.

Une fois à mi-chemin, nous sommes arrivés dans un petit parc avec des cascades. Le parc avait été aménagé avec des lumières pour Noël, mais en journée elles étaient bien évidemment éteintes et nous n’y sommes pas retournés au soir, surtout que cela était payant.

Du coup nous n’aurons que profité de la beauté de la nature. Mais aussi nous aurons fait la rencontre de bon nombre d’écureuils qui jonchaient le chemin à l’attente de nourriture de la part des touristes.

Puis, à la tombée de la nuit nous étions retournés à la voiture pour prendre la direction des douches dans une aire de repos avant de retourner à notre campement.

La suite de l’aventure, c’est pour la semaine prochaine…

Weekend à Gand et Bruges (partie 2/2)

La semaine passée je vous ai emmené visiter Gand, si vous avez manquez cet article, je vous suggère d’aller le voir maintenant.

Après notre réveil, nous avons réalisé les quelques kilomètres qu’il nous restaient à parcourir pour arriver à notre seconde destination, qu’était Bruges.

Ici Nina aura un peu moins pris la pose, bien qu’il fallait au moins le faire une fois. Après tout, c’est pratiquement une tradition.

Puis nous aurons à nouveau passé notre journée a arpenter les différents parcs…

… et ruelles de la ville.

Puis nous avons fini par bien évidemment arriver au centre de la ville. Ici nous sommes tombés sur de jolis canaux.

Qu’est ce qu’on y fait sur de jolis canaux comme ceux-ci ?
Bien évidemment, on y fait un tour, c’est évident.

Après notre tour en bateau, nous avons encore un peu continué à nous balader et à trouver de nouveaux endroits bien jolis.

Puis nous avons doucement repris le chemin du retour vers la maison, car le weekend touchait doucement à sa fin.

Weekend à Gand et Bruges (partie 1/2)

Le weekend du 26 octobre 2019, Nina et moi étions partis à Gand et Bruges pour passer un sympathique petit weekend. Voici le résultat de ce weekend en images.

Nous avions pris la route le samedi midi après avoir réalisé quelques petits travaux. Et nous étions arrivés à Gand en début de soirée. En gros nous avions passé notre séjour à arpenter les rues des villes que nous visitions et à prendre des photos par-ci et par-là.

Voici la première photo de notre séjour. Malheureusement nous aurions bien voulu visiter le château, mais vu notre super timing, nous étions arrivés à la fermeture.

Ça sera donc pour une prochaine fois.

Dans la ville, il y a vraiment de jolis coins pour réaliser des photos, donc nous en avons profité à max.

Nina aura pris toutes les poses possible dans chaque petit recoin de la ville.

La ville en sois est très jolie et vaut le détour. Mais ne restez pas perché dans le centre ville, coincé dans les commerces, vous risqueriez de manquer le plus joli.

Puis à travers la ville il y a du street art un peu partout, c’est bien sympa aussi.

Puis pour bien terminer la journée, nous aurons eu droit à un joli coucher de soleil.

Puis nous sommes doucement retournés vers le centre ville où les fantômes commençaient à rôder.

Avant de prendre la direction de la voiture et d’entamer le trajet en direction de Bruges.

Comme la nuit était tombée, à notre habitude, nous avons campé sur la route entre les deux villes et avons continué notre visite le lendemain. Sur ce je termine cet article ici et je vous amènerai visiter Bruges la semaine prochaine.

Italie – Toscane

Il y a trois semaines, j’étais avec Nina à la recherche de coins sympa à travers l’Italie.

Notre voyage arrivait doucement à la fin, quand nous sommes arrivés à un endroit vraiment bien sympathique.

Bain thermaux naturel en Toscane

Bon en journée ça ne vaut pas vraiment la peine d’y aller, bien trop de monde comme le montre la photo. Par contre une fois la nuit tombée ou tôt le matin, c’est vraiment que du bonheur. Et en plus ce bonheur par rapport à tous les resorts qui l’environnent, est 100% gratuit.

Si vous passez par là, faites comme nous: prenez un Airbnb pour 2 nuits et allez-y dès que vous pouvez.

Revisite d’un rêve

Lors de la préparation de notre voyage en Italie, j’avais un peu regardé les différents sites d’URBEX qu’il y a dans le pays afin d’avoir quelques idées de potentiels endroits sympa à aller visiter. En réalisant ces recherches, je suis tombé sur un endroit que j’ai immédiatement reconnu.

Cet endroit je l’avais déjà visité au par avant, mais sans jamais l’avoir vu en image et sans jamais y avoir mis les pieds. En fait c’est simple je l’avais visité dans un rêve. Bon cet endroit n’a rien d’extraordinaire, mais il fallait que j’aille voir si la réalité correspondait à ce que j’avais déjà vu au par avant.

De l’extérieur en tout cas ça ressemble comme deux goutes d’eau à ce que j’avais déjà pu voir.

Même sur le coté il y avait une grue sur laquelle nous étions montés dans le rêve. Bon dans la réalité nous n’y avons pas grimpé, car vraiment trop inintéressant. Mais dans ma tête l’avions escaladés et ça avait mal fini, même si je ne sais plus en quoi ça avait mal terminé.

Pour finir je me souviens qu’à l’intérieur du bâtiment il y avait encore des restes de grosses machines. Cependant aujourd’hui il n’y a plus rien. Plus que quelques socles en béton sur lesquelles reposaient vraisemblablement ces grosses machines que j’avais pu voir au par avant.

Voilà, c’était pour ajouter encore une petite touche aux nombreuses petites anecdotes que comporte ce voyage.

Le contraste des weekends

Le weekend passé nous n’avions pas grand chose de prévu. Nous avons été au parc de Mersch. Nous y avions passé toute notre après midi. Principalement à faire de la lecture.

Pour ma part je prenais quelques photos des environs dont un arbre en forme de sucette…

Et puis comme il fallait être un peu artistique aussi. j’ai pris une photo des tronc d’arbres.

Puis avant de rentrer, nous avons fini notre journée avec des photos aériennes. Qui nous plaisent vraiment beaucoup.

Puis en contraste avec ce weekend, bien paisible et tranquille, viens ce weekend-ci.

Nina s’était fait embaucher par ses parents pour aller les aider à distribuer les journaux publicitaires avec eux le weekend. Et comme je n’allais pas rester là sans rien faire, je m’y suis engagé aussi. Et quelle folie.

Avec Nina nous n’avions pas été dormir trop tôt. A 2h du matin. Mais c’était sans savoir que le travail allait débuter vers 6-7h. Une demie journée juste à empiler des journaux les uns dans les autres. Puis à un long après midi à courir à travers les rues pour distribuer les journaux. Vraiment un travail monstrueux et fatigant.

Au soir, nous avions prévus d’aller voir le feu d’artifice de la fête nationale. Pour ma part j’ai été fortement déçu du fait qu’ils ont encore élargi leur périmètre de sécurité et que je ne puisse plus me mettre là où je me suis toujours installé pour voir le feu. Ce qui était vraiment la meilleure place de toutes. Après cela, nous avons encore un peu gambadé à travers les rues pour finalement rentrer chez nous.

A nouveau il fut 2h du matin quand nous nous sommes couchées. Et dimanche 6-7h, c’était reparti pour une dernière demie-journée de distribution de journaux. Autant dire que l’après-midi nous étions KO. Mais un bon BBQ nous attendait à la maison. Puis une après-midi dodo, donc ça allait.

Voila pour le contraste entre deux weekends bien différent. Le weekend dodo et le weekend réveil.

Weekend en forêt

Ce weekend, comme il était un peu prolongé suite au jour férié, nous avons décidé de réaliser ce que nous n’avions pas pu faire le weekend passé. C’est a dire passer tout le weekend en forêt.

Nous avons préparés deux gros sacs avec tout ce dont nous aurions besoin, voir même un peu plus juste pour le divertissement et le confort. Car bon on n’avait pas vraiment besoin de la table et des chaises, mais comme dans l’idée Nina devait quand même un peu étudier…

Nous sommes partis vendredi en fin d’après-midi. Avons garé la voiture sur le petit parking en lisière de forêt et puis avons un petit peu marché jusqu’à notre point habituel.

Nous avons érigé notre joli petit campement pour le weekend. Coup du bois pour alimenter notre petit feu. Puis nous étions prêt pour le coucher de soleil.

Le weekend dernier, nous étions déjà venus avec le petit frère et soeur de Nina afin de faire un bon pique-nique. Et nous avions eu l’occasion de pouvoir observer des sangliers. Mais cette fois-ci, mise à part une petite souris, nous n’avons rien vu.

Nous sommes restés assis toute la soirée autours de notre petit feu de camp jusqu’au moment où aller dormir.

Le lendemain, nous avons cuit quelques pâtes sur note cuisinière improvisée avant de passer notre journée à ne pas faire grand chose. Repos, écouter les oiseaux, écrire cet article et lire un livre. C’est à peu près à cela que nous pouvons résumer notre journée. Pas grand chose, mais bien paisible et agréable.

Au soir, un dernier petit feu pour cuire nos dernières saucisses et puis finalement nous avons décidé de remballer plus tôt que prévu. Nous en avions assez de tous les bestioles qui nous rendent visite. Et puis niveau tiques, dès qu’on oublie de s’asperger de produit répulsif on se faisait tout de suite attaquer. Autant dire qu’on en avait assez vu comme ça pour le weekend. Et puis 25 heures passées dans la forêt, ce n’est déjà pas si mal.

Puis la veille en traversant la ville en voiture pour aller dans les différentes institutions d’orientation scolaire, nous avions vu des lampions dans la vallée de la pétrusse, donc nous avions décidé de nous y rendre pour voir ce qui s’y trimbale. Au final, il n’y avait pas grand chose, mais par contre c’était lié au marathon. Et suite à ce dernier, quel horreur pour se déplacer en ville. Voiture, bus ou même à pied. C’était bien compliqué dans tous les cas. Mais bon, la glace était bonne, donc nous étions satisfait de notre dessert et sommes rentrés nous reposer.

%d blogueurs aiment cette page :