Heureusement qu’il existe les non-weekends

Heureusement qu’il y a des jours de cours entre les weekends pour se reposer un peu, car là, le weekend n’est pas ce qu’il y a de plus reposant…

Tout a débuté le vendredi: après les cours, le retour à la maison. Vider la valise, emballer le matériel multimédia et direction Athus pour préparer à enregistrer la SDE: la soirée des étoiles. Il s’agit d’un spectacle dans mon ancien lycée. Les autres années j’y participais avec la sonorisation, mais n’étant plus dans l’établissement il était difficile de venir participer aux répétitions. Mais du coup, on m’a proposé de réaliser le film de la soirée, ce que j’ai bien évidemment accepté avec grand plaisir.

L’ambiance y est toujours super. Rien que le fait de passer le seuil de la porte c’est un plaisir. Malgré le stress qui monte, on sent l’amusement et la bonne ambiance dans tout le groupe. Et puis ça fait aussi bien plaisir de revoir toutes ces têtes que je n’ai pas vus depuis un bon moment maintenant.

Une fois la mise au point faite et après un petit détour par le bar retour maison pour un bon dodo à 1h du matin. Le lendemain, réveille à 7h. Du jardinage jusqu’à 12h. Ensuite départ pour finir la préparation pour la SDE. Finalement, début du “vrai” travail à 20h. Un peu plus de 4 heures plus tard fini journée. Le spectacle était splendide et bien amusant. Tout le monde à fait du super boulot. Ensuite on se retrouve au réfectoire de l’école pour festoyer. L’ambiance y est si géniale que ça se met à se prolonger. À l’origine, retour à la maison prévu pour 3h du matin, mais l’ambiance y était trop bien pour rentrer si tôt. Surtout que les instruments de musique recommencent à sortir et que la fête recommence. Finalement, ça se sera prolongé jusqu’à 8h du matin alors qu’on commence à se dire qu’un petit déjeuner ferait du bien. Le petit groupe se prépare à aller tout ensemble pour déjeuner, mais pour ma part je décide de rentrer: il fallait que j’aille souhaiter un bon anniversaire à mon frère François.

10h, un bon petit dodo de 2h s’impose avant d’aller rendre une petite visite à mon père et d’aller faire un petit dépannage informatique chez une dame du village voisin. Et voilà où j’en suis arrivé dans ma journée. Au moment où j’écris ceci, je suis en train d’importer les 200Go de médias dans mon logiciel d’édition. Quelque chose me dit que je ne risque pas de trouver à n’ennuyer de si tôt… Bientôt le retour sur Liège en espérant ne pas s’endormir sur le trajet suite aux 2h de dodo pour les 27h de non-dodo qui précèdent, mais ça devrai aller. Les deux heures de sommeil m’auront bien redonné de l’énergie. Et puis vive que la semaine commence pour pouvoir se reposer un peu…

 

2 réflexions au sujet de “Heureusement qu’il existe les non-weekends”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :