Petite expédition

Le weekend du 10 novembre, avec Flavia, Gaby et Nina, nous sommes parti réaliser une petite expédition en nature dans les Vosges du nord.

Voici le petit récit de cette aventure.

Samedi matin, nous sommes partis tous ensemble de chez moi en direction Vosges du Nord dans l’idée d’aller réaliser cette petite expédition.

Le temps de manger un bout, et d’arriver, il était 14h quand nous avons débuté notre aventure.

Sac sur le dos, nous avancions sous la pluie qui allait nous accompagner toute la journée.


Cela dit, nous n’allions pas nous laisser ruiner la journée par cette petite pluie.

Les paysages que nous allions découvrir, compensait largement le mauvais temps.

Nous n’avancions pas bien vite, mais on va dire que c’était à cause de nos gros sacs, qui nous empêchaient de courir.

Après bien 3h de marche, alors que la nuit commençait à tomber, nous arrivions à notre première étape.

Le château du Petit-Arnsberg. Ici nous avons réalisé une pause un peu plus longue afin de se reposer un peu.

Et nous avions découvert que nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée d’aller camper dans les châteaux en ruines de la région.

Juste avant d’arriver à la bâtisse, nous sommes tombés sur une personne qui était en train de réaliser sa récolte de bois. Puis en montant les marches qui menaient au sommet de l’édifice, un autre petit groupe, était en train de se préparer à manger sur un petit réchaud à gaz.

Ceux-ci nous ont informé que le château suivant n’était plus très loin. Comme il s’agissait de notre destination finale pour cette journée, malgré la tombée de la nuit, nous décidions de continuer comme prévu et de nous y rendre.

Une fois sur place, au château du Wasigenstein, il faisait nuit. Heureusement nous avions nos lampes frontales.

Nous sommes entrés par la première entrée du château que nous avions trouvée. Une fois au sommet, nous y avions trouvé un endroit sympa à l’abris de la pluie, où nous décidions de passer la nuit.

Cependant, à cause de deux grandes ouvertures il y avait quant même pas mal de vent. Du coup, nous avons tendu une bâche afin d’en fermer une des deux et d’avoir un abris un peu plus confortable. Mais malheureusement cela n’aura pas tenu longtemps. Une grosse rafale de vent aura très vite déchiré la bâche tendue.

Ensuite, nous avons été chercher du bois pour faire notre feu de camp et se réchauffer un peu. Comment dire que nous ne nous étions pas mis au meilleur endroit pour allumer celui-ci. On l’avait fait à peu près au milieu de la pièce pensant pouvoir bien se chauffer. Mais le vent n’a pas arrêté de changer de direction, du coup nous tournions constamment en rond pour ne pas être dans la fumée.

Au moment de se coucher, nous avions monté la tente, toujours dans la même petite pièce. A même le sol, sur le rocher bien dur. La première partie de la nuit on aura eu beaucoup de mal à dormir. Et en fermant les yeux, j’étais en pleur durant 10 minutes, tellement que j’avais bouffé de la fumée. Mais finalement on aura quand même dormi jusqu’à 9h. Malgré les bosses dans le dos suite à notre matelas un peu trop dur.

Au matin, c’est la vue qui nous attendait à notre réveil.

Pour ma part, j’ai continué l’exploration du château.

En se faisant, j’ai découvert une autre partie qui aurait été tellement meilleure pour y passer la nuit. Nous aurions pu faire un bon petit feu, sans être étouffé. De plus il y avait une belle grande pièce à l’abris du vent et de la lumière avec le sol parsemé de sable. Nous y aurions passé une si bonne nuit si nous l’avions découvert la veille. Mais bon la nuit et la fatigue ne nous y avaient pas motivé.

Après cette petite visite, le petit groupe n’ayant plus vraiment envie de trop se balader et ayant un peu mal partout, on à préféré rentrer au plus tôt à la maison.

Heureusement, le dimanche, on avait un superbe temps. Dommage que nous ne l’avions pas eu la veille.

Une fois dans la voiture, sur le chemin du retour la grande forme de certains se fit sentir.

Nous sommes arrivés à la maison à 14h. Quel bonheur de passer sous la douche après une telle aventure sous la pluie et à travers la fumée du feu.

C’est ainsi que c’est terminé cette petite aventure, qui pour ma part est vraiment à refaire, mais peut-être pas en hiver.

Niveau chiffres, le samedi nous avons marché 9,5km en 4h et le dimanche, un peu moins, 4km en 1h30.

Bon sur ce, qui est partant pour venir réaliser la petite expédition avec nous la prochaine fois?

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :