De retour de voyage

Salut les  amis,

Me voila rentré de tous mes voyages de l’été. Je suis rentré hier très tôt le matin du Portugal.

Demain débute pour moi mon premier jour de travail. Je suis bien curieux de voir ce que cela va donner. En tout cas je me réjouis déjà d’être demain.

Puis j’ai une bonne nouvelle pour ceux qui attendaient mon récit et photos de mon premier voyage en Slovénie que j’avais réalisé avec deux amis et Nina. J’ai enfin fini de développer mes photos et de retour à la maison, j’ai pu les mettre en ligne. Sur ce je vous invite maintenant à aller voir tout cela via mon site de voyage: http://voyage.louisthissen.com/4

Par rapport à ce premier voyage, je mettrai en ligne prochainement une vidéo, mais je suis encore en production, donc ce n’est pas pour tout de suite.

Bonne lecture et à bientôt.

Bientôt de nouvelles photos et toute une histoire…

Salut, les amis,
je suis actuellement en voyage à travers l’Europe. Parti le 3 juillet et ce n’est pas encore tout à fait fini.

Après Munich, la traversée de l’Autriche, la Slovénie, la Croatie, Venise et Milan et encore la Suisse. De belles photos et surtout toute une histoire est à venir prochainement.

Au moment où j’écris, je suis actuellement dans le meilleur camping que j’ai pu voir de ma vie. Même si je n’en ai pas vu tant que ça. Je pense qu’il sera difficile de faire mieux cela dit.

Bon, voila, ceci était juste pour tenir informé en attendant la suite…

Black mirror

Avec Nina, nous regardons actuellement une série que je ne saurais que vous conseiller: “Black mirror”.

Les films d’horreur à côté, ce n’est rien. Cette série montre à travers divers épisodes un futur très proche et plausible. Il s’agit sertes d’une fiction, pour le moment, mais la question est durant combien de temps elle le restera.

De plus pour tous ceux qui passent plus de cinq minutes par jour sur Facebook, je vous suggère tout particulièrement l’épisode 1 de la saison 3. Il devrait vous toucher tout particulièrement.

Pour ceux qui ont un compte Netflix, en voici le lien.

Bon visionnage et à très bientôt.

Liège-Luxembourg à Vélo

Salut les amis,

Vous savez quoi?! Hier je suis rentré d’une expédition à vélo qui m’aura pris deux jours.

150 km parcourus: Je suis parti de mon logement étudiant à Liège pour rentrer chez moi à Leudelange au Luxembourg.

Toute une aventure que je vous invite à découvrir sur mon site internet, rubrique voyage: http://www.louisthissen.com/voyage/3.php

J’ai vraiment grandement apprécié ce petit délire et je vous encourage à vous lancer dans le votre si vous en avez un similaire.

Le Liégeois Curieux à la RTBF

Ça y est, la petite aventure du Liégeois Curieux commence à prendre doucement de l’ampleur. Aujourd’hui avec Michaël, nous sommes allés à l’émission: “Les Talents chantent l’Eurovision” qui était diffusée en live sur “la une”.

Tony Castronovo qui travaille en étroite collaboration avec la RTBF nous y avait invités. Un très grand merci à lui, car cela nous a fait grand plaisir de participer à cette émission.

De plus, nous sommes passés à la TV. Pas longtemps, deux secondes au maximum, mais c’est déjà ça. C’est le temps que la caméra était pointée sur nous.

Ce petit projet de vidéos sur YouTube commence à grandir. Cela commence à devenir intéressant et à nous ouvrir des portes. Le plus agréable dans tout cela, c’est que nous y prenons beaucoup de plaisir à développer notre projet.

Sur ce, avant de vous quitter, je vais vous inviter à nous aider à faire grandir notre petit projet. Si vous pouviez ne serait-ce que partager avec vos connaissances notre site internet liegeoiscurieux.be, cela nous ferait le plus grand plaisir. Et surtout, n’hésitez pas à venir vous abonner sur YouTube, car nous sommes sur le point de bientôt terminer un petit reportage sur le paranormal, qui devrait s’avérer être des plus intéressants.

Le retour de vénus

Imaginons une usine de voiture. Cette usine remplace tous ses employés par des machines. Les employés se retrouvent sans emploi et donc sans revenu. N’ayant plus d’argent, ils ne peuvent plus acheter de voiture. Les voitures n’étant plus achetées, les usines font faillite.

À ceci s’ouvrent deux cas de figure :

  • Au bout d’un moment, il faut arrêter de remplacer les humains par des machines, afin qu’au moins un minimum de revenu puisse être fait.
  • Ou alors, les voitures tout comme toutes les autres ressources et biens devront devenir gratuites afin qu’on puisse continuer à s’en servir.

A quoi bon produire quelque chose dont personne ne profite.

Nous sommes tous dépendant d’elle, mais pour la survie de tous, il faut nous en débarrasser…

Cela fait très longtemps que je ne me suis plus rendu sur le site du “The venus project”. Ainsi, je viens de découvrir leur nouveau documentaire sorti l’année passée. Je vous invite à le regarder. Si vous ne comprenez pas l’anglais, activez les sous-titrages.

Le jour où je trouve le moyen de me débarrasser de l’argent, je le ferai… Après tout, comme l’on dit: l’argent ne fait pas le bonheur.

Absolument exceptionnel…

Hier soir, c’était la soirée des étoiles. Le spectacle annuel de l’Athénée Royal d’Athus. Pour ma part, je m’y suis amusé à filmer le spectacle et voilà que maintenant j’ai 400GB de données à gérer en rapport à cette soirée exceptionnelle. C’est toujours un vrai plaisir de s’y rendre. Toutes ces personnes qui travaillent dans un esprit d’équipe bien soudé, tous dans le même but: de rendre la soirée meilleur que toutes les précédentes. Rien que pour la bonne ambiance, ça vaut déjà largement la peine de s’y rendre.

Mais l’exceptionnel ne s’arrête pas là. Après la soirée je reconduis Nina chez elle et sur le chemin on commence par croiser plusieurs renards. Puis un animal noir qui s’enfuit, que je n’ai pas su identifier. Puis plusieurs fouines qui sortent des voitures de la région. Plus tard sur le trajet, je vois un panneau attention aux cerfs. Sur ce, je dis à Nina qu’aujourd’hui est vraiment la journée des animaux et donc nous allons sûrement croiser un serf prochainement. À peine, ai-je dit cela, on prend un virage et directement après on découvre une biche. Ensuite pour blaguer j’annonce le prochain animal comme étant un lapin puis un hibou. Et effectivement quelque temps, je croise un lapin. Wow, je télécommande l’apparition les animaux avec mes pensées. Bon, si je croise un hibou maintenant, alors je m’achète un billet de lotto. Malheureusement pour moi, je n’ai pas vu de hibou de la soirée…

Une fois chez moi je commence à rédiger ceci pour ne pas l’oublier, il est 4h15 et 4h40, je n’en peux plus, j’éteins.

Un tournage d’anecdotes

Dernièrement j’étais à Liège pour un petit tournage avec Michaël pour la chaîne du Liégeois curieux et il faut dire que nous avions bien choisi notre jour…

Il s’agissait de réaliser un reportage sur le paranormal. Donc nous avions choisi un endroit assez sympa dans le parc des oblats à Liège afin de réaliser cela. Le lieu s’y prête bien avec tous ses bâtiments abandonnés dans tous les sens, l’idéal pour obtenir la bonne ambiance de vidéo.

Mais nous n’étions pas à bout de nos surprises. Pour bien faire, nous avions décidé de filmer la nuit. Histoire de créer une ambiance, on voulait éclairer le tout avec des spots, amener de la fumée et projeter des images. Sauf qu’en manque d’un générateur, il fallait déjà supprimer tout ce qui n’était pas lumière. Puis finalement à cause d’une barrière qui a été fermée, ben la lumière aussi à du être abandonnée, car la rallonge pour aller de la voiture (qui servait d’alimentation) au lieu de tournage n’était pas suffisante.

Bon finalement nous aurons su quand même apporter une belle ambiance avec les deux petits spots à piles que nous avions et les deux bougies. Mais il aurait été trop facile que cela s’arrête là…

En arrivant sur les lieux, nous avions repéré des gens qui faisaient la fête dans les bâtiments abandonnés. Quelque temps plus tard, des sirènes commençaient à se faire entendre. Des policiers qui venaient nous dire que nous n’avions pas raison d’être dans ce parc en pleine nuit? Pas de raison, malgré qu’il y ait plein de bâtiments abandonnés et qu’il puisse être dangereux de s’y aventurer, il s’agit la probablement l’un des seuls lieux, 100% ouvert au publique et sans heures de fermeture. Les sirènes s’approchèrent et deux jeunes sortirent des bâtiments pour venir à leur rencontre. Une ambulance.

Tout ce que nous avons compris de ce que les jeunes ont raconté, c’était une histoire de grille. Un blessé suite au passage d’une grille ou bien était-il coincé dans celle-ci? Aucune idée. En un rien de temps, les jeunes étaient partis avec les secours pour leur indiquer le chemin. Quelques instants plus tard, le SAMU est arrivé, mais personne de présent pour les accueillir, étant témoin des rapides évènements, nous les avons indiqués la direction prise par les prédécesseurs.

Bon, les bruits se sont un peu calmés, donc nous avions décidé de continuer notre préparation pour notre vidéo juste après quoi une nouvelle sirène. La police. Je m’attendais déjà à une petite remarque sur notre présence, surtout qu’ils voyaient que nous étions bien chargés avec tout le matériel vidéo, mais rien. Nous leur avons juste à nouveau indiqué la direction à suivre pour rejoindre les autres et voilà.

Que fut notre surprise au moment où deux camions de pompiers se sont ramenés… Il est vrai que les fêtards avaient fait un petit feu. Mais nul ne laissait présumer à une perte de contrôle. Une chose est certaine, ça en fait du monde en déplacement pour un incident. J’espère pour la personne en détresse qu’elle est bien assurée…

Suite à ça, malgré notre installation de mise en scène terminée il nous aura fallu attendre un bon moment avant que tout le monde ait disparu. Malheureusement une fois cela fait, il restait encore un groupe de personne très bruyantes dans le parc et une fois ceux là enfin partis, une dernière des plus louches est venue nous trouver accompagnés de son chien après avoir traversé toutes les broussailles. Ce dernier avait l’air très énervé, vêtu en militaire, il nous parlait d’un ton sévère à demander à savoir ce qui s’était passé, d’où provenaient toute cette agitation et ce que nous faisions là. Ensuite il est reparti à travers la brousse comme si de rien n’était. Vraiment très étrange. Probablement l’un des très nombreux clochards qui logent dans ce parc.

Après sa visite, nous avons attendu encore un petit peu afin de nous assurer que plus aucun bruit ne viendrait nous déranger, puis nous avons commencé à filmer.

Nous ne pensions pas finir si tard avec ce tournage, mais une fois fini il était 1h du matin. Le temps de rentrer et de nous mettre au lit, il devait être 2h. Nous ne nous attendions vraiment pas à autant de difficultés pour réaliser juste cette petite vidéo.

Le lendemain, nous sommes retournés sur les lieux, car nous comptions visiter des sous-terrains. Mais avant ça nous étions allés vite fait jeter un coup d’oeil aux bâtiments abandonnés. Une grande partie des herbes sèches se trouvant dans la cour intérieure avaient été brûlées. Puis devant le site, se trouve une grande grille. Pour faire simple, on va dire qu’elle est décorative, mais on aime passer par dessus, car elle prête de raccourcis. Deux énormes pierres en facilitaient le passage des deux côtés. Celles-ci ont été déplacées et une barrière a été érigée. 

De plus par rapport aux sous-terrains que nous avions repérés deux semaines au par avant et que nous venions visiter, il y avait deux entrées qui donnaient sur des galeries bien distinctes. Cependant, l’une d’entre elles (probablement la plus intéressante des deux) venait d’avoir été murée. Je doute que cela était dû aux évènements de la veille, mais cela nous aura quand même un peu embêté.

Une vraie aventure ce tournage. Certainement pas le plus facile que nous avons réalisés jusqu’à présent.

Petit séjour à Paris

Ce dernier week-end, je me suis rendu avec Nina dans la capitale française.

Dans un premier temps, je devais m’y rendre afin de valider mon inscription dans une école et par la même occasion de participer à une réunion d’information de celle-ci. L’école en question: l’école 42.Vraiment génial leur concept, si j’en avais entendu parler plus tôt, je m’y serais probablement directement rendu. Une école sans profs, sans théorie, uniquement de la pratique et basée sur le partage de connaissances. C’est exactement ce qu’il m’aurait fallu.

Bon après les chances d’y entrer sont minimes, sachant que 2/3 voir 3/4 des étudiants ne sont pas acceptés lors d’un sois disant examen d’entrée. Et puis à ce stade, je ne suis pas encore certain de vouloir continuer dans le domaine de la programmation. Enfin bref, pour le moment j’y suis inscrit provisoirement, puis reste à voir ce que je déciderai de faire.

Puis en dehors de la visite de cette école, afin d’un minimum rentabiliser le trajet, avec Nina, nous avons vite faite fait le tour de tous les principaux monuments que nous offrent la ville.

Dont, l’incontournable tour Eiffel…

_1170632

L’église Sacré-Coeur…

_1170656

Et les bien connues pyramides du Louvre.

_1170654

Ah et petite anecdote: vous avez déjà vu une église sans intérieur?

_1170618

Au passage à travers Soissons, vous aurez l’occasion de la découvrir, on la voit de loin, c’est assez particulier…

Merci à ma petite famille de Compiègne pour leur chaleureux accueil.

Et comme toujours, le petit lien Flickr.

Suite de l’aventure de la vitre cassée

Si vous n’avez pas lu la première partir de l’aventure, je vous invite à aller la lire avant de lire cette publication. -> Article précédent

Ce matin, je rentre dans mon bus pour aller à l’école. Ce dernier passant devant l’endroit où j’ai garé la voiture, j’en profitais pour jeter un coup d’oeil sur celle-ci. J’ai directement vu que quelqu’un était passé par là. Le ruban adhésif que j’avais mis pour refermer le temps de nous renseigner niveau assurance et de demander des devis à plusieurs garagistes avait été arraché sur la partie de gauche (détail, mais important pour la suite). Directement je me suis dit que quelqu’un était revenu voler. Ça ne pouvait pas avoir été le vent, le ruban adhésif que j’avais choisi était bien trop robuste pour ça.

Au retour de l’école, je rejette un coup d’oeil et là tout le ruban avait été ouvert.

J’ai vite fait déposé mes affaires à la maison, puis je suis allé à la voiture pour l’amener au garage que j’ai finalement choisi. En arrivant à la voiture, je découvre la connerie. Elle avait été complètement retournée. Siège déplacé, tapis enlevés, déchets trainant dans les portières éparpillés, la boite à gants vidée de son contenu et la planche qui recouvre le coffre avait été détachée. Il ne restait pratiquement rien dans la voiture, j’avais juste laissé du jus, quelques idioties et deux petits câbles sans valeur. Bon les deux petits câbles ont disparu, mais tout le reste est resté. 

Maintenant voici pourquoi je disais que le détail de quantité de ruban adhésif enlevé était important: la voiture avait été cambriolée entre dimanche et lundi. Puis entre mardi et mercredi, une personne est repassée. Non, mais faut être con pour croire qu’il y a encore quelque chose alors que visiblement le propriétaire de la voiture est déjà passé par là (pour reboucher la fenêtre). Puis une troisième personne est passée dans la matinée du mercredi en pensant qu’après deux vols il pourrait peut-être encore rester quelque chose. Oh la la, mais quelle idée… Quelle bande d’idiots.

Enfin bref, je suis bien heureux d’avoir vu Michaël le lundi. C’était exceptionnel. D’habitude nous nous voyons que les mercredis. Mais voilà : si je n’avais pas été à la voiture le lundi (ce que je n’aurais pas fait s’il n’était pas venu),  je n’y aurais été que le mercredi après-midi. Sachant que lundi j’avais eu de la chance, mais qu’entre hier et cet après-midi deux autres personnes sont repassées et on fouillé toute la voiture, mon matériel vidéo qui était dans le coffre n’aurait plus été là. Ça, ça m’aurait vraiment embêté, mais au moins ça aurait valu la peine pour le voleur sachant qu’il y en avait pour près de 2200€… Au final, ils se seront juste tirés avec au gros max 50€ de matériel, je suis encore bien généreux sur la valeur de ce qu’ils ont pris. 

Au final “juste” pour 200€ de dégâts, j’aurai appris ma leçon, ne plus jamais laisser une pièce de 10 cents en vue, surtout dans une grande ville. Désolé futur voleur, mais ça ne servira plus à rien de me casser la vitre. Et dire que j’ai toujours fait attention de ne rien laisser trainer de valeur à vue dans la voiture…

Bon demain, récupération de la voiture et c’est parti pour rentrer au Lux sans vent à travers les cheveux.

PS: avis au prochain briseur de vitre: attendez l’été svp. À ce moment-là ça me sera moins gênant. Merci d’avance pour votre compréhension.

%d blogueurs aiment cette page :